Il existait un monde qui s’appelait Terre,

Peuplé de différents animaux. Parmi eux,

L’Homme : le plus cruel, au sombre caractère.

Il rêvait de pouvoir et d’argent. Dangereux

 

Entre tous, il espérait conquérir le monde.

D’abord sur terre, puis sur l’eau et dans les airs.

Se croyant supérieur, il était juste immonde

Et tuait tous les êtres, y compris ses pairs,

 

Par cette insouciance qui le poussait à

Coloniser tout lieu. Sa grande intelligence

Ne créa que problèmes engendrant dégâts

Tels que bientôt la Terre ne fut que souffrance

 

Et bientôt chaque espèce s’éteint lentement,

Une à une, par sa faute. Et il n’eut bientôt

Plus assez à manger, il dût vivre autrement

Mais il était trop tard, et la Terre tantôt

 

Si belle et si féconde fut réduite à n’être

Qu’une femme souillée ne pouvant procréer.

Alors tel un Phoenix elle voulut renaître

Et terrassa l’Homme qui avait massacré

 

Chacun de ses enfants. Ainsi tourna le monde.

Sans plus d’espèce humaine. Il s’en porta bien mieux.

Le souhait obscur de l’Homme aura pris dans sa ronde

Sa vie et cette Terre qui a ouvert les yeux.