Oh conquérants de l’inutile ! Vous courrez

Sans cesse vainement après tant de chimères,

Vous tentez maladroitement de réparer

Des instants envolés dans votre histoire amère,

 

Vous bâtissez toujours en Espagne un château,

Tentant de conquérir ce qui existe en songe !

Oh conquérants de l’inutile ! Des bateaux

Vous inventez pour couvrir tous vos mensonges

 

Sans comprendre que tout cela ne sert à rien.

Le passé est parti, jamais on ne le change.

L’avenir n’est pas encor, la vérité veut bien

Se cacher un temps mais toujours elle s’arrange

 

Pour éclater…Oh conquérants de l’inutile

Vous perdez tant de temps ! Vivez dans le concret

Abandonnez les rêves, les remords qui rutilent

Soyez dans le présent, il est là le secret !