Aislinn

«  - Aislinn? C'est comme ça qu'elle s'appelle la fée aux papillons? , demanda Luna.

-          Non. C'est nous, les habitants de ce monde qui l'avons baptisée ainsi. Ca veut dire "rêve" dans notre langue. Son vrai nom, personne ne le connaît. Aislinn ne parle pas.

-          Elle ne parle pas? , demanda Edan. Elle est muette alors?

-          Je ne pense pas, non. Je crois qu'elle est capable de parler, mais qu'elle ne le désire pas. Si un jour elle adresse une parole à quelqu'un, elle lui fera un très grand honneur.

-          Mais pourquoi elle ne veut pas parler? , demanda Edan, sans comprendre.

-          C'est Aislinn, répondit le géant dans un haussement d’épaules. Elle est comme ça. C'est une personne très mystérieuse, aussi insaisissable que le vent.  Elle apparaît et disparaît devant vous sans un bruit. Elle marche avec tant d'élégance qu'on dirait que ses pieds ne touchent pas le sol. Elle semble flotter dans les airs. Je comprends que tu l'aies prise pour une fée Luna, cela dit, elle n'en est pas une.

-          Ce n’est pas une fée? , demanda Luna, déçue.

-          Non. Aislinn est ce que nous appelons ici une "entre-deux", parce qu'elle oscille entre deux mondes. C'est une petite fille comme toi mais elle doit avoir environ l'âge d’Edan. Je te dis ça mais je n'en sais pas grand chose en fait. Personne ne connaît son âge et personne ne sait d'où elle vient. Nous se savons même pas  où elle vit lorsqu'elle se trouve dans notre monde.

-          Et dans quel monde Aislinn se rend-elle quand elle n'est pas ici? , demanda Edan.

-          Dans le vôtre, bien-sûr. Mais je crois qu'elle ne s'y plait pas. Là-bas, les gens ne la comprennent pas et la considèrent très mal. Ils ont peur d'elle, du coup ils l'évitent et la rejettent, et Aislinn se retrouve seule. Quand ça arrive, elle revient se réfugier ici.

-          Pourquoi les gens ont-ils peur d'elle dans notre monde? , voulut encore savoir Edan.

-          Aislinn est très étrange. Quand elle rencontre quelqu'un, elle se tient devant cette personne, prend son visage dans ses mains, regarde au fond de ses yeux, et s'en va en sautillant, souvent dans un éclat de rires. Ce comportement inhabituel dérange et effraie les gens de votre monde.

-          Pourquoi Aislinn agit-elle ainsi quand elle rencontre quelqu'un? , demanda Edan, intrigué.

-          Parce qu'elle sait lire dans l'âme des gens. En les regardant au fond des yeux comme elle le fait, Aislinn sait ce qui se cache au fond de leurs cœurs. Elle peut deviner leurs secrets les plus enfouis. Les gens se doutent de son pouvoir même s'ils refusent de l'admettre. C'est pour cela qu'ils se sentent mal à l'aise à ses côtés et qu'ils ne veulent pas rester avec elle: parce qu'ils pressentent qu'avec Aislinn, ils ne peuvent pas mentir ou tricher sur ce qu'ils sont réellement.

-          Et dans le Monde des Rêves, Aislinn est bien accueillie? , s'enquit Luna.

-          Ici, Aislinn est très respectée et aimée profondément de tous. Tout le monde a confiance en elle. D'ailleurs, quand Aislinn est arrivée parmi nous, nous avons organisé une réunion entre habitants du Monde des Rêves afin de définir quel serait son rôle ici, quel poste elle occuperait.

-          Pourquoi? Tout le monde a un poste ici? , demanda Luna.

-          Bien sûr! , rétorqua Igor. Tu sais Luna, protéger le Monde des Rêves est un travail difficile et de longue haleine. Nous avons besoin de tout le monde pour y parvenir. Bref, au cours de cette réunion, nous avons décidé d'un commun accord qu'Aislinn serait la gardienne des clés du Monde des Rêves. Elle seule les possède désormais. Nul être ne peut pénétrer ou sortir de notre monde tant qu'Aislinn n'autorise pas l'ouverture de la porte. J'ignore pourquoi elle vous a permis d’entrer ici. Cela fait longtemps qu'elle ne laisse plus entrer personne. Elle a dû lire quelque chose de spécial dans vos âmes qui lui a inspiré confiance..., expliqua Igor, pensif.

-          Est-ce qu'on la verra bientôt? J’aimerais bien lui poser quelques questions, demanda Edan.

-          Vous ne la verrez que si Aislinn vous y autorise. Ce n'est pas vous qui irez à sa rencontre, c'est elle qui viendra vers vous si elle le souhaite. Pour l'instant, apparemment, elle semble penser qu'il est préférable de guider votre chemin avec les papillons. Je ne sais pas si vous la rencontrerez, mais vous pouvez être surs qu'elle veille sur vous. »

 

            Edan ne savait pas pourquoi, mais le fait de savoir que cette Aislinn gardait un oeil sur eux le rassurait. Sans la connaître, sans même l'avoir jamais vue, cette jeune fille, cette entre-deux, d'après Igor, l'attirait. Les descriptions que Luna et Igor lui en avaient données avaient éveillé en Edan une très grande envie de la rencontrer. Il espérait vraiment qu'Aislinn lui ferait l'honneur de sa visite bientôt.

 

« - Il nous faut un plan, déclara Luna, après quelques minutes de silence.

-          De quoi parles-tu? , lui demanda Edan, perdu dans ses pensées.

-          Ben d'un plan pour sauver le Monde des Rêves pardi! », répondit Luna, agacée par l'étourderie de Edan.

 

            Le Monde des Rêves et le danger qui le menaçait! Edan s'était tellement intéressé à Aislinn qu'il en avait oublié le reste!

 

« - Je n'ai aucune idée de plan. Mai ce que je sais, c'est que nous ne pourrons rien faire seuls. La première chose qu'il nous faut trouver, Luna, c'est de l'aide. », déclara Edan.

 

            Luna se tourna vers le géant.

 

« - Igor, lui demanda-t-elle, toi qui connais ce monde, tu dois bien avoir une idée de qui pourrait nous aider!

-          Je ne sais pas, soupira Igor. Il y a beaucoup de gens ici qui pourraient vous être utiles, mais ça dépend pour quoi faire.

-           Pour sauver le Monde des Rêves! , s'exclama Luna, enthousiaste.

-          Non, Luna, pas pour sauver le Monde des Rêves, corrigea Edan. Ce qu'il nous faut dans un premier temps c'est de l'aide pour élaborer un plan.

-          Oui, mais pour élaborer un plan, il faut déjà savoir sur qui on peut compter, renchérit Luna.

-          Et pour savoir sur qui compter, il faudrait déjà qu'on connaisse quelqu'un, à part toi Igor, bien sûr, précisa Edan.

-          Donc ce que vous voulez c'est rencontrer les habitants d'ici pour leur demander de vous aider à établir un plan pour sauver le Monde des Rêves, c'est bien ça? , résuma Igor.

-          C'est ça, répondirent en cœur les deux enfants.

-          Dans ce cas, il faudrait convoquer tout le monde et organiser une réunion générale.

-          ça me semble parfait! », approuva Edan.

 

            A cet instant, le son d'une corne de brume retentit au loin. Igor, abaissa sa main à terre pour laisser les enfants en descendre, se releva et déclara:

 

« - Nous verrons tout ça demain. Pour l'heure, il faut dormir, maintenant, il est tard. Vous aurez besoin de force dans les jours à venir alors ne tardons pas. »

 

Disant ces mots, Igor étendit ses bras au-dessus de lui et ses mains agrippèrent quelque chose d'invisible aux yeux d’Edan et Luna. Igor tira dessus, et un immense rideau noir descendit alors du ciel et s'étendit sur le Monde des Rêves. Le géant s'avança ensuite prés du ruisseau et se mit à siffloter l'air de "Au clair de la lune", une comptine que les enfants connaissaient bien. Le ruisseau se mit soudain à scintiller dans le noir et Luna et Edan, émerveillés, purent voir une centaine de minuscules étoiles brillantes surgir de la rivière, et venir s'aligner par rangs de dix sur la berge, les unes derrière les autres. Igor claqua des doigts. Un tout petit trampoline, pas plus grand qu'une boîte d'allumettes, surgit du néant, à deux mètres environ de la rive. Igor frappa dans ses mains et les dix premières étoiles coururent jusqu'au trampoline, sautèrent dessus, et s'élancèrent dans le ciel pour aller s'accrocher sur le grand rideau noir. Igor répéta son geste une dizaine de fois et bientôt toutes les étoiles brillèrent dans la pénombre. Edan et Luna dévisageaient Igor, les yeux grands ouverts, bouche bée, émerveillés.

 

« - Alors c'est toi qui fait tomber la nuit!, s'extasia Luna.

-          Oh! Il n'y a pas que moi, il y a les autres géants aussi... », répondit modestement Igor, une main derrière la nuque, gêné devant l'émerveillement des deux enfants.

 

            Edan et Luna se turent quelques instants devant la beauté de ce ciel étoilé qui venait de se créer sous leurs yeux.

 

« - Zut!, s'exclama soudain Edan. C'est bien joli tout ça mais du coup je n’ai pas eu le temps de monter la tente tout à l'heure et nous n'avons pas d'abri pour cette nuit.

-          Les nuits sont aussi chaudes que les jours ici et il ne devrait pas pleuvoir, vous n'avez pas besoin d'abri. Des lits suffiront, expliqua Igor.

-          J'avais ramené ces feuilles là-bas pour ça, lui répondit Edan en lui désignant les feuilles qu'il avait rapportées du ruisseau un peu plus tôt.

-          C'est une très bonne idée que tu as eue jeune Edan. Ces feuilles sont solides et épaisses. Vous dormirez très bien là-dessus. Allez vous coucher maintenant, il est tard. Je resterais près de vous cette nuit et demain nous trouverons une autre solution. »

 

            Les enfants hochèrent la tête et partirent se coucher sans discuter. En s'allongeant dans la feuille qui lui servait de lit, Edan put constater qu'elle s'avérait effectivement très confortable. Il étendit ses jambes et put sentir chacun de ses muscles endoloris de fatigue se détendre un par un. Un bâillement d'épuisement fit pleurer ses yeux.

 

« - Bonne nuit Luna, bonne nuit Igor! », lança-t-il.

 

Edan, éreinté, n'eut même pas le temps d'entendre les réponses des deux autres. Il dormait déjà.